Florentino Perez respecte sa devise : « aucun joueur n’est invendable, mais chaque à un prix ». En cédant Casemiro pour 70 millions d’euros à Manchester United, le président de la Casa Blanca montre encore qu’il est un vrai affairiste.

Le même Don Florentino Perez avait réussi à céder Cristiano Ronaldo sur le déclin à la Juventus à l’été 2018 pour 105 millions d’euros.

La saison dernière, Varane à un an de la fin de son contrat, est vendu à 30 millions d’euros aux Diables rouges de Manchester. Entre les ventes de Casemiro, Ronaldo et Varane, tenez-vous bien le Real a encaissé plus de 200 millions d’euros.

Comme le souligne le quotidien Marca ce jeudi, le Real a vendu, depuis l’été 2019, pour environ 200 millions d’euros, dont la moitié durant ce mercato. Outre ces trois transferts évoqués plus haut, Martin Odegaard a été cédé à Arsenal pour 45 millions d’euros.

Le Real, roi des ventes

L’été 2020 déjà, le Real avait engrangé plus de 100 millions d’euros grâce aux ventes d’Achraf (45M€), Reguilon (30M€) et Oscar Rodriguez (13,5M€). Et c’est sans compter les « petites » ventes à côté (Javi Sanchez, Soro, De Frutos…), les prêts payants de la saison passée ainsi que les quelques millions supplémentaires que va récupérer le club grâce au transfert d’Achraf au PSG cet été.

En retour, le Real Madrid dépense très peu sur le marché des transferts. Personne n’achète mieux que le Real Madrid sur le marché des transferts au cours de la décennie. Le club madrilène a une balance très bien équilibrée. Preuve en est : la balance du club sur le marché des transferts est négative… mais seulement de 146 millions d’euros. En 10 ans !

En effet, si le club madrilène a dépensé 1,045 milliard d’euros au cours de la dernière décennie, il a vendu dans le même temps pour 899 millions d’euros. Ce qui nous donne une balance négative de 146 millions d’euros sur le marché des transferts, une somme largement amortie par les nombreux succès du club sur ladite période.