Jordi Alba (33 ans) continue de diviser en Catalogne affirme le journaliste dans un live surs a chaîne Twitch. L’arrière gauche ne fait pas l’unanimité depuis le départ de Lionel Messi. Pour certains, Alba n’existait que par sa connexion avec Messi et depuis le départ de l’Argentin, il est complètement déconnecté du collectif.

Alba se défend contre ses critiques. Dans un entretien accordé à Movistar en janvier 2021, il affirme être « l’un des joueurs les plus détestés du football. C’est ma façon de jouer et c’est ce qui m’a amené à être le joueur que je suis aujourd’hui et à être là où je suis. »

Les temps ont changé. Messi n’est plus là et Jordi Alba doit se réinventer. Pour cette première rencontre contre le Rayo Vallecano, il a été plus que transparent. L’arrière gauche n’a jamais apporté le surnombre, il a été d’une discrétion inquiétante. Son influence dans le jeu a été presque inexistante.

L’entraîneur du Rayo a déclaré après le match : « Nous savions que nous pouvions créer un danger derrière Jordi Alba, également avec le jeu aérien, et nous avions travaillé le match pour pouvoir attaquer dans cette zone. »

Des performances en dents de scie qui poussent la direction à recruter Marcos Alonso de Chelsea. L’arrière gauche, concurrent de ce dernier en sélection, devrait lui apporter la concurrence tant attendue.

En un mot, une bonne partie de la direction s’attend à ce que l’Espagnol soit envoyé sur le banc, comme c’est désormais le cas avec Gérard Piqué.

L’éclosion d’Alejandro Baldé et l’arrivée d’Alonso devraient pousser Xavi Hernandez à revoir sa position sur « cet historique » de plus en plus fragilisé par ses performances moyennes.

 

 

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer